Un été réussi pour les ACM de la Nièvre

 

Au sein des trois ACM de la Délégation de la Nièvre, l’été 2020 a fait peur, mais l’été 2020 a été une réussite.

Dans ce contexte sanitaire, les protocoles n’ont cessé en effet d’évoluer depuis le mois de mars et continuent encore aujourd’hui leur chemin. La préparation des locaux, la formation sanitaire des animateurs.trices, les commandes pédagogiques en lien avec les besoins et les craintes des familles comme des équipes d’animation, n’ont certes pas été de tout repos.

Cependant, c’est avec une immense satisfaction et une immense fierté que nous pouvons affirmer aujourd’hui que nous avons su relever le défi. Nous espérons que ce constat a été le même pour chacun des acteurs de l’éducation populaire.

La désinfection minutieuse et continue de chaque espace, objet, mobilier, a monopolisé beaucoup de temps de travail et d’espace mental, mais rien de mieux que le sourire d’un enfant comblé par sa journée une fois venue l’heure de son départ.

Nous avions expérimenté l’accueil d’enfants de soignants pendant le confinement mais les enjeux n’étaient désormais plus les mêmes : effectifs supérieurs, objectifs pédagogiques encore et toujours réadaptés, protocoles sanitaires différents…. La communication avec les familles pour faire respecter les protocoles a parfois été compliquée compte-tenu de la barrière de la langue pour nombre de nos habitué(e)s. Nous avons alors redoublé de pictogrammes et de fléchages.

Globalement, chaque usager a coopéré correctement pour le bien de tous au sein de la structure. Ce serait tout de même mentir que de dire que les enfants réussissaient en permanence à respecter la distanciation physique pendant les activités : le naturel et les habitudes reprenaient souvent le relais. Il a fallu beaucoup de rappels, notamment pour les plus jeunes qui ne comprenaient pas toujours les raisons de ces changements de fonctionnement.

Nous avons repensé toutes nos méthodes, toute notre organisation et avons fait de ces contraintes sanitaires une force pédagogique. L’individuel est passé devant le collectif, les dialogues avant les mouvements, et la compréhension avant l’action.

Les enfants ont été changés par cette expérience, aussi bien dans leur caractère et leur personnalité que dans leur rapport au groupe. Nous avons gagné une nouvelle dynamique et des enfants investis dans la protection et l’attention portée à l’Autre. Le vivre ensemble est la base de beaucoup de principes d’éducation populaire et nous sommes ravi(e)s de constater que cela n’a pas changé au sein de nos structures.

Solidarité, bienveillance et respect sont encore plus au centre des débats et des actions pédagogiques. La bataille contre le virus continue, mais nous pouvons déjà affirmer que nous avons une armée d’enfants et d’animateurs.trices prête à en découdre. Armées de masques, blouses et gel hydroalcoolique, les équipes d’animation se sont surpassées et continueront tant qu’il le faudra ; et ce toujours avec le sourire, même s’il est désormais masqué…

Pauline BOULEZ Coordonnatrice Pédagogique des ACM Directrice de l’ACM du Banlay

Partager l’article
Publié le 19/10/2020

à lire également

NOUVEAU ! Offre Snacking et carte Pizz'Intervalle à emporter !

Lire la suite

Nos ACM se sont mobilisés pour la semaine des droits de l'enfant

Lire la suite

Création d'une unité d'enseignement au CEEDA

Lire la suite