« Profiter » de cette situation pour inventer des actions

 

Durant la période de confinement, la Résidence Habitat Jeunes Les Loges a organisé son activité afin de continuer de répondre aux besoins des 40 résidents qui ont choisi de rester (sur 70 initialement).

Nous avons maintenu le lien avec les résidents :

  • Par une présence effective, continuelle sur site chaque après-midi,
  • En étant joignable par téléphone, mail, sms, facebook, messenger…

 

Les personnels de la résidence ont contribué à la continuité de cette activité soit par le biais du télétravail soit par le présentiel notamment en ce qui concerne l’entretien des locaux et la veille de nuit.

Dès le début du confinement s’est posée la question du lien à maintenir avec les résidents, tout en gardant une certaine distance. Au sein du réseau des Résidences Habitat Jeunes une idée était apparue, celle de la création de résidents relais. Ainsi des résidents ont été sollicités pour être candidats à ce statut de résidents relais au plus près des jeunes tout en conservant une distance de protection. Les 4 jeunes qui ont postulé pour être ces résidents relais, ont réussi à conserver un contact (du moins dans les premières semaines) avec les résidents via des réseaux numériques, l’objectif étant de garder ce lien, d’avoir des nouvelles sans favoriser le contact direct…. Ce système a très bien marché car c’est ainsi que nous avons été informés d’une possibilité de covid-19 chez l’un de nos résidents (Nous avons donc mis en place le protocole prévu, confinement, quarantaine, contact avec le médecin, maintien du lien, soutien alimentaire et sanitaire du jeune, déclaration auprès des autorités de tutelles…).

En cette période de confinement génératrice d’isolement il fallait chercher un support permettant de développer le lien (prétexte pour avoir des nouvelles régulières des résidents éloignés ou restés dans la résidence), trouver de nouveaux projets pour nos animations collectives, construire et garder une mémoire de cet événement. Petit à petit l’idée de créer, écrire un livre s’est imposée. Nous avons utilisé la technique suivante :

  • Le cadavre exquis, tous les résidents sont sollicités les uns après les autres, qu’ils soient à Nevers ou ailleurs, pour écrire une phrase à partir d’un mot imposé…. Les phrases bout à bout formeront un texte….  

 

Suivie de plusieurs autres techniques :

  • Chaque résidant photographie la vue qu’il a depuis son lieu de confinement et la commente
  • Chacun écrit ses sentiments, son ressenti sur la période du confinement, exprimant ainsi ses points positifs et négatifs, ce qu’il aime ou n’aime pas….
  • Chaque jeune peut nous faire parvenir des écrits, photos, expressions libres (dessins, exposés, affiches, poèmes…)
  • Et enfin chacun est appelé à rédiger un bref (ou pas) écrit, sous la forme d’une histoire, une chanson, un poème…

 

L’ensemble de ces productions forme un corpus important, aujourd’hui plus de 70 pages de productions écrites, graphiques, poétiques…

Avec le déconfinement vient le temps de la mise en page, 4 jeunes ont été volontaires pour y réfléchir afin d’en produire « un livre » dont le titre provisoire prend le nom de « mon confinement, et nous….  Souvenirs du confinement dans la Résidence Habitat Jeunes des Loges ».

La Fédération Générale des PEP a manifesté son intérêt pour ce projet.

Enfin, cette idée a aussi germé au sein d’autres Résidences Habitat Jeunes. Ainsi dans la Nouvelle Aquitaine ce sont deux résidences qui ont développé une idée similaire… L’idée conduite par l’Union Nationale de l’Habitat Jeunes (UNHAJ) est de constituer un écrit commun, partagé de l’ensemble de ces productions afin de valoriser nos résidents.

Eric Tesnier, Directeur adjoint, Résidence Habitat Jeunes Les Loges

 

L'ORIGINE DU CADAVRE EXQUIS :

Le cadavre exquis est un jeu collectif inventé par les surréalistes et notamment par Jacques Prévert, en 1925. C'est un jeu qui consiste à faire composer une phrase, ou un dessin, par plusieurs personnes sans qu'aucune d'elles ne puisse tenir compte de la collaboration ou des collaborations précédentes.

Partager l’article
Publié le 13/05/2020

à lire également

Un passeport d’accompagnement pour améliorer la transmission des informations et faciliter le parcours des personnes ayant des besoins spécifiques

Lire la suite

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Lire la suite

Le confinement ou l’accompagnement autrement pour l'ERHR

Lire la suite