L’antenne CAMSP d'Avallon

Une petite équipe au complet, dans une belle dynamique

Projet porté par Les PEP89 (aujourd'hui Délégation de l'Yonne des PEP CBFC) depuis au moins une dizaine d’années, l’antenne CAMSP d’Avallon (ACA) a ouvert en septembre 2019…

… et en mars 2020 le coronavirus stoppe net le bel élan de cette nouvelle équipe.

Pendant le confinement, les locaux ont servi de lieu de consultation COVID-19 pour les médecins d’Avallon, avec les précautions sanitaires en vigueur.

Néanmoins, pendant cette même période, les soignants et la cheffe de service avec l’aide du secrétariat ont maintenu une activité par téléphone en se partageant les listes d’enfants, celles des familles qui appelaient.

En juin 2020, les consultations ont repris en présentiel, à l’aide d’un agenda commun, pour éviter des allers et retours aux parents.

Et en septembre, l’élan n’est pas brisé, bien au contraire puisque l’équipe est enfin au complet (11 personnes pour 3,08 ETP2 ) : Cheffe de service (0,2 ETP), Neuropédiatre (0,45 ETP), Ergothérapeute (0,1 ETP), Éducatrice de Jeunes Enfants (0,50 ETP), Neuropsychologue (0,20 ETP), Orthophoniste (0,25 ETP), Psychologue clinicienne (0,30 ETP), Psychomotricienne (0,20 ETP), Agent d’entretien (0,13 ETP), Secrétaire médicale (0,75 ETP).

Et l’arrivée en octobre d’une assistante de service social mise à disposition par le centre hospitalier d’Avallon. Sans oublier un médecin interne qui dans le cadre de sa formation est accueilli en stage, sous la responsabilité du neuropédiatre.

C’est une équipe de professionnels jeunes, portés par l’enthousiasme de l’un de leurs premiers postes.

Les réunions de début d’année, menées par le neuropédiatre Paul VANCLEENPUTTE et la cheffe de service Sophie TESTENIERE ont réaffirmé l’importance du soin et du travail en équipe : interaction entre professionnels, réflexion autour du chemin clinique, d’où l’utilité d’une formation continue.

C’est la rencontre des compétences qui produit la richesse du diagnostic et du projet de soin.

Cette équipe jeune "où il y a du désir" a besoin de bien cibler la patientèle pour recentrer la prise en charge autour "de notre coeur de métier", c’est-à-dire l'action médico-sociale précoce.

Sophie TESTENIERE voit son poste de cheffe de service comme le moyen de relayer "l’esprit" du CAMSP d’Auxerre et également d’avoir l’opportunité de vivre une situation de transmission à la fin de sa carrière.

Si l’activité a bien repris malgré la pandémie, les liens et le partenariat ont été impactés. Tous les projets de coopération avec les acteurs locaux sont à l’arrêt, les liens sont à renouer.

Commission Solidaires de la délégation de l'Yonne

Partager l’article
Publié le 19/10/2020

à lire également

🎄 Un menu de Noël "À emporter" à la Brasserie Traits d'Union ! 🎅

Lire la suite

Corbeilles et gourmandises à Traits d'Union !

Lire la suite

Laïcité et engagement citoyen : une journée de débats participatifs le 9 décembre 2020

Lire la suite