LES EMAS : Dommage qu’on s’en soit passé aussi longtemps !

Les EMAS (Équipes Mobiles d’Appui à la Scolarisation) sont promulguées nationalement, en 2019.
Pour l’Yonne, c’est en avril 2021 que, pour donner suite à son appel à candidature, l’ARS Bourgogne-Franche-Comté désigne 2 associations pour intervenir sur 2 secteurs : l’EPNAK sur le Nord et Les PEP CBFC pour le Sud du département. 

Nous avons rencontré Minerva ZENATI (cheffe de service) et Delphine MAISTRE (coordonnatrice). 

Dès le mois de mai 2021, Minerva ZENATI rejoint l’équipe des PEP qui a monté le dossier de candidature (Adel BOUAKLINE, Didier PERROTIN, Sylvain TERREAU) pour préparer la mise en œuvre de l’EMAS Yonne Sud en septembre 2021 avec le CMPP comme établissement support.

"Pour cela, il a fallu mettre en place des supports de communication, définir les modalités de fonctionnement. Ce fut un travail commun entre les équipes des 2 associations. Après avoir revisité les textes officiels et approfondi le dossier de candidature des PEP construit sur leurs valeurs, en mai et juin, nos deux équipes ont pu préciser les rôles et le fonctionnement de l’équipe.
Dès le début, les équipes ont la volonté de travailler en complémentarité de l’éducation nationale et de ne pas interférer sur les dispositifs existants. C’est avec l’idée d’une démarche respectueuse et bienveillante à l’égard de la communauté éducative." 

Pour ce faire, des outils ont été créés ayant pour but de faciliter la prise de décision quant à l’intervention à proposer en soutien à la communauté éducative accueillant l’enfant porteur de handicap ou en risque de rupture scolaire : 
- soit par l’intervention de l’EMAS
- soit en accompagnement vers une autre approche.
Minerva ZENATI tient également à évoquer le partage d’expériences avec le regroupement des EMAS au niveau national et régional. Les échanges en visio ont permis à notre équipe de prendre appui sur les expériences des équipes, plus anciennement créées, et de partager des outils pouvant être utiles à tous. 

Avec l’arrivée de la coordonnatrice Delphine MAISTRE le 30/08/2021 à temps plein, l’équipe est complète :
- Un médecin pédopsychiatre     Dr Pascal BOURDON         5% ETP
- Une psychomotricienne            Sandrine LAVERDURE       20% ETP
- Une ergothérapeute                  Marine GOBILLOT              20 % ETP
- Une neuropsychologue             Lucile DUVAL                      40% ETP

Recrutement donc de professionnels complémentaires aux ressources de l’éducation nationale, issus pour certains des CMPP et CAMSP de l’Yonne qui vont aller à la rencontre des enseignants, leur apporter un appui et des conseils, voire un autre éclairage sur l’enfant, et leur proposer des ressources, des outils, des possibilités d’aménagement et d’adaptation dans l’organisation éducative et pédagogique des journées scolaires. 
L’équipe peut aussi faire appel, afin de renforcer ses compétences internes, à d’autres partenaires pour venir en appui pour l’élaboration d’actions de sensibilisation : Pluradys (pour les troubles "dys") ou à l’ITEP de St-Georges (pour les troubles de comportement).

(Rappel circulaire 14/06/2019 : les EMAS sont créées afin de renforcer l’école inclusive et ses dispositifs… Elles constituent une ressource mobilisable par les professionnels de la communauté éducative des établissements scolaires …pour étayer leurs pratiques.)

Ce que l’équipe n’est pas  : 
"Nous ne sommes pas "des pompiers de service." Nous ne nous substituons pas aux dispositifs scolaires existants ou manquants (RASED, conseillers pédagogiques, aides scolaires diverses, formations …)"
Ce qu’elle est : "Notre rôle consiste à apporter un éclairage sur les troubles pour une meilleure compréhension des besoins de l’enfant en vue d'actions au plus près du terrain, tenant compte de la communauté éducative, de l’environnement, des ressources de l’enseignant … C’est en quelque sorte "ouvrir une porte à l’enseignant, sur son cœur de métier, sur les possibles dans son école …"

SE FAIRE CONNAITRE
"Si les modalités de fonctionnement étaient prêtes dès le mois de mai et juin, nous faire connaître dans le milieu de l’éducation nationale était tout autant important. 
Nous avons mis en place des réunions d’information 
- en juin auprès des Inspecteurs et assistantes sociales de l'Éducation nationale, des psychologues scolaires, des RASED,
- depuis septembre, auprès des directeurs d’école, des médecins du centre hospitalier spécialisé, des directeurs de SEGPA, avec pour projet de poursuivre auprès des Conseillers principal d'éducation…
L’information et la communication ne sont pas faites une fois pour toutes, ces liens se tricotent, s’affinent…"

MODALITES DE FONCTIONNEMENT : 

shéma emas pep

ACTUELLEMENT, 
12 dossiers, issus de l’école primaire, répartis de manière égale (50% en maternelle et en 50% en élémentaire) ont été étudiés dont 9 enfants en file active actuellement, essentiellement issus de deux territoires : la Puisaye et le Tonnerrois, deux secteurs ruraux relativement démunis… 
L’équipe du Sud (PEP CBFC) et celle du Nord (EPNAK) se rencontrent régulièrement pour créer ensemble des outils, les expérimenter et les ajuster en fonction des retours d’expérience. 
"S’il est parfois nécessaire d’avoir des informations sur l’enfant et sur son histoire, seules les informations strictement nécessaires sont échangées, avec l’accord des parents, et aucun élément n’est conservé en dehors de la trace de l’intervention auprès des communautés éducatives. N’oublions pas que le principal but de l’intervention est d’apporter un autre regard à l’enseignant, de cibler l’aide sur la communauté éducative qui entoure le jeune… ainsi nul besoin de conserver des informations qui appartiennent à l’enfant…"
La spécificité de l’EMAS est de partager une vision différente sur des situations complexes pour lesquelles elle est sollicitée. Les professionnels de l’EMAS ne sont pas spécialisés dans la pédagogie, leur cœur de métier étant le soin. Malgré tout, ils apportent des éléments de compréhension, et essaient d’élaborer des outils pratiques, avec la personne à l’origine de la demande. 

Et Delphine Maistre de conclure :
"La valeur ajoutée de ce dispositif est un éclairage spécifique pour expliciter les adaptations pédagogiques qui peuvent être proposées. Nous avons pour objectif que ces apports puissent être transposés et transposables par les professionnels de l’éducation dans leur quotidien. C’est un échange entre deux visions, celle sur l’enfant et sur l’élève, celle du soin et des apprentissages, qui crée une émulation, et c’est dommage qu’on se soit passé de ça aussi longtemps !"

Commission Solidaires de la délégation de l'Yonne

Partager l’article
Publié le 19/01/2022

à lire également

Le catalogue séjours automne-noël 2022 est sorti !

Lire la suite

A VOS AGENDAS // 18/11 : Handijob - les compétences au 1er plan

Lire la suite

Projet “Tous Européens, tous ! ”

Lire la suite